Tolicizumab, une nouvelle piste sérieuse contre Covid-19 ?

Le Tolicizumab, une autre piste sérieuse de traitement du coronavirus, dont les premiers essais en cours, semblent être très prometteurs.

tocilizumab-vs-réanimation
tocilizumab-vs-réanimation

Le Tocilizumab : une nouvelle arme contre le covid-19 semble très prometteuse.

Les premiers résultats du Tolicizumab, qui restent à confirmer, n’ont pas encore été publiés, mais l’AP-HP, vu l’urgence a jugé bon de communiquer de suite vers le grand public.  

Le Tolicizumab ?

On a peut-être trouvé là, un traitement contre les cas graves de coronavirus.

Ces tests (« Corimmuno ») portent actuellement sur 129 personnes hospitalisées dans 13 hôpitaux. Les participants ont reçu une ou deux injections de Tocilizumab (à 800 € l’une) en plus du traitement standard (oxygène, antibiotiques et anticoagulants). Une réanimation d’une vingtaine de jours peut coûter aux environs de 100 000 €.

Cette solution a été testé mi-décembre en Chine sur une vingtaine de malades. Elle ouvre aussi la porte à de nouvelles pistes de recherche d’un futur vaccin.

Les essais du Tocilizumab :

L’AP-HP (Bicêtre) et l’hôpital Foch ont lancé un essai clinique, fin mars, avec un médicament immuno-modulateur : le Tocilizumab. Ce médicament, utilisé en Rhumatologie et bien connu puisqu’il a déjà été prescrit à plus de 10.000 personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Il agit en bloquant le récepteur d’une protéine du système immunitaire qui joue un rôle important dans le processus inflammatoire.

Le Tocilizumab semble ainsi réussir à empêcher “l’orage cytokinique”  ou (« tempête hyper-inflammatoire » ; en régulant les cytokines. Celles-ci surviennent environ entre le 8e et le 10e jour et qui peuvent être à l’origine de détresses respiratoires. Et qui nécessiteront alors une intubation en réanimation.  

Le Tocilizumab diminue ainsi de manière significative le nombre de patients devant aller en réanimation et donc le nombre de patients décédés

Résultats du Tocilizumab :

Je rappelle qu’à ce stade intubé en réanimation, 30 à 40 % de ces malades meurent. (Bien que Jérôme Salomon, encore le 7 avril, nous affirmait que ce taux de décès, n’était en France que de 10 %).

Le Tocilizumab peut augmenter le risque d’infection bactérienne (5 % à 10 % de patients infectés),ou encore de problèmes hépatiques. Dans tous les cas, il ne faut absolument pas le prendre en automédication.

  • 25
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    25
    Partages

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.