Les rabais, les soldes, les magasins d’usine (7/7)

De multiples autres outils de promotion (les soldes) existent encore et font toujours le bonheur de consommateurs exigeants, attentifs à leurs dépenses ou simplement à la recherche d’une “bonne affaire”:

Comme : 14°) les rabais, 15°) les soldes, 16°) les magasins d’usines, 17°) les QR Code. (volet : 7/7)

Magasins d'usine des promotions toute l'année.
Magasins d’usine

14°) Les Rabais :

Un rabais constitue en fait, une réduction commerciale accordée à la facturation ou après (par exemple : « un avoir »). Du fait d’un défaut de qualité, ou de la non-conformité du produit ou encore d’un retard de livraison. Afin de conserver un climat de confiance entre le client et le fournisseur faire attention aux perceptions qui peuvent s’avérer négatives.

Les ventes à prix coûtant :

Cette formule s’avère souvent délicate à manier. Elle laisse entendre que vous vendez au prix d’achat sans marge bénéficiaire en votre faveur. C’est possible, mais attention alors à bien défalquer du prix : tout profit en votre faveur. Qu’il s’agisse d’une « marge avant » (différence entre le prix de vente et celui porté sur la facture d’achat), avec d’éventuelles « marges arrière » (exemple : remise conditionnelle du fournisseur en fin d’année).

– L’escompte :

Une réduction financière accordée par exemple en cas de règlement comptant.

– La remise :

une réduction commerciale habituelle accordée en fonction des quantités achetées, dans le cadre d’une opération promotionnelle ou suivant la qualité du client.

– La ristourne :

une réduction de prix accordée sur le montant global des ventes faites avec un même tiers-client ou fournisseur pendant une période déterminée ou un événement particuliers par exemple.

– Les rabais :

une réduction commerciale exceptionnelle du prix de vente accordée au client pour un défaut de qualité ou encore de service.

15°) Les Soldes                             

Les soldes du Black Friday

Les soldes consistent à vendre  les invendus de la saison venant de se terminer, via une réduction sur le prix. Elles favorisent aussi un écoulement accéléré de marchandises en stock. La réduction de prix peut aller jusqu’à une revente à perte, dans la limite du stock à écouler. Les soldes ne peuvent être réalisés qu’au cours de deux périodes par année civile :

– Différentes types de soldes

  • les soldes fixes, d’hiver et d’été, de cinq semaines chacune, aussi appelés soldes saisonnières. Leurs dates sont fixées au deuxième mercredi de l’année pour les soldes d’hiver et au troisième mercredi du mois de juin pour les soldes d’été. Sauf pour certaines zones touristiques ou frontalières qui bénéficient de dérogations;
  • les soldes libres ou soldes flottantes, de deux semaines, en une ou deux périodes, et dont chaque commerçant peut choisir les dates, à condition de respecter certaines contraintes.
  • en dehors des soldes, les commerçants peuvent  faire des promotions ou des opérations de déstockage, en particulier auprès de clients privilégiés (sur invitation).

Attention : Certains commerçants mettent en vente des articles de moindre qualité, fabriqués à l’occasion des soldes. Pour cela, il leur suffit d’être livrés un mois auparavant.

Dans certains pays du Commonwealth, ces opérations de promotion ont lieu le 26 décembre : intitulées le « Boxing Day » (“Jour des boites”)

Les commerçants ont donc l’obligation, pour les articles soldés, d’afficher l’ancien prix de vente barré à côté du nouveau prix soldé.

La « baisse » de “l’effet solde” principalement due :

  • l’effet de la crise actuelle ;
  • les prix réduits dans les centres commerciaux n’ont souvent plus rien d’exceptionnel ; 
  • la multiplication des périodes de promotions ;
  • les stocks disponibles dans les magasins diminuent, car il y a moins d’invendus à écouler ;
  • le commerce électronique avec ses offres spéciales qui durent parfois toute l’année ;
  • le renouvellement accéléré de certaines gammes de produits (l’habillement, la technologie). Par conséquent, de ne pas pouvoir attendre la date des soldes avant que certains deviennent invendables, parce que démodées ou obsolètes.

Devant l’usure de « l’effet solde », certains commerçants choisissent par exemple: des promotions spéciales, des soirées VIP à « l’américaine » avec DJ, musique à fond, des hôtesses de charme + buffet-champagne et également des ventes privées

– Des Sites Internet qui proposent en permanence des réductions :

  • Interstocks : sociétés de déstockage : (comme des fins de série, des marchandises sinistrées, ou même des ventes aux enchères…) ;
  • Groupon : un site de commerce électronique basé sur le concept d’achats groupés (tels les loisirs, les restaurants);
  • Déstockage – Cdiscount : Articles déstockés à « Prix Sacrifiés »;
  • TLG : l’industrie du linge en direct ;
  • Lastminute : des voyages, séjours achetés au dernier moment, en tant que «spécialiste de la dernière minute » ;
  • SPS Soldeur : spécialiste du sauvetage de marchandises sinistrées ;
  • OLX : Vêtements – Chaussures – Mode ;
  • Promod : « Ma boutique de vêtements en ligne » ;
  • Le Tour des Promos vous aide à économiser de l’argent sur internet. Avec des astuces pour dénicher les meilleurs prix (quand, où et comment acheter…). Ou des articles sur les meilleures promotions et recommandations, ou sur les meilleurs sites à visiter pour acheter moins chers.…
  • Le Guide.com : le meilleur du High-tech ! LeGuide.com vous propose sa sélection de produits informatiques dernier cri ;
  • Voyages, Hôtels : prenez le temps de tout comparer sur des comparateurs de prix.

16°) Les soldes des magasins d’usine :

Depuis longtemps, des industriels ont mis en vente leur production (des surstocks, ou fins de série, parfois des articles de second choix ou présentant des défauts). À leurs propres employés ainsi qu’à leurs familles, seulement un ou deux jours par an, directement sur les lieux de fabrication, puis l’offre s’élargit à l’entourage des salariés pour enfin être proposée au grand public.

soldes à Usine center - Troyes
Usines center – Troyes

Le concept s’essoufflant, vers les années 1980, s’ouvrent alors des regroupements de fabricants dans de vrais magasins : « Marques Avenue » à Troyes, pour se multiplier dans les grands centres : « Quai des Marques » à Franconville et à Bordeaux, « L’Usine » à Roubaix, « Mc Arthur Glen » à Roubaix et « Pont-Sainte-Marie » (agglomération deTroyes), « Usines Center » à Vélizy, Paris-Nord II…).deux fois l’an,au moment des soldes, les prix y sont encore plus renversants …            

Il existe d’ailleurs toujours des boutiques accolées à certaines usines de fabrication.

Depuis 1996, selon l’article L310-4 du code de commerce, l’utilisation de la dénomination magasin d’usine est limitée. « Ces ventes directes concernent exclusivement les productions de la saison antérieure de commercialisation, justifiant ainsi une vente à prix minoré ».

Toutes ces offres promotionnelles possèdent, bien sûr, leur déclinaison sur les médias sociaux. Avec toutes les possibilités de communication en ligne et d’interactions possibles entre une marque et sa clientèle.

17°) Les QR code :

On ne pense pas toujours à considérer les QR code comme des outils de promotion, et pourtant :

Le QR code ou « Quick Response » : un type de code-barres « flashcode » en deux dimensions. Dont le contenu du code peut être décodé rapidement après avoir été lu par un lecteur de code-barres, ou un téléphone mobile, un Smartphone, ou encore une webcam. Les informations diffusées sont alors consultables à tout moment sur votre mobile, où que vous soyez. Le QR code peut ainsi stocker jusqu’à 7089 caractères numériques, soit bien au-delà des 10 à 13 caractères d’un code-barres dit : « classique ».

QR-Code-tatoué sur-un boeuf
Tatouage-QR-Code-sur-une-vache

Pour cela, il suffit de charger une application gratuite de lecture dans son mobile. Ensuite, de viser le code imprimé et de lire les nombreuses informations sur son mobile. Un QR code peut même s’imprimer sur tous supports, papier, vitrine (par exemple détailler une promo à l’extérieur de la boutique), des objets ou produits à l’entrée d’un musée, et même sur une partie de votre propre corps.

Le QR code peut également incorporer

des images, des logos ou dessins, sans oublier aucunes informations utiles à la compréhension de l’offre. Il suffit simplement de le transformer avec un logiciel (gratuit) de retouche d’image, qui peut s’imprimer sur tous les supports.

Il peut aussi contenir des adresses web, du texte, des numéros de téléphone sur une vCard perso par exemple, des SMS et orienter le consommateur sur un site commercial. Il offre aussi la possibilité d’obtenir des statistiques (pour mémoire: le nombre de scans, le lieu, le type de Smartphone utilisé…) afin d’augmenter le suivi et l’efficacité d’une campagne.

Le QR code représente donc bien un outil d’Inbound Marketing. Puisqu’il consiste à pousser un message, une offre au-devant du chaland, quand celui-ci prend connaissance de la proposition. Ainsi bien informé, il prend sa décision d’acheter ou de passer outre. Il constitue aussi un outil d’e-commerce, car il peut détailler l’offre, ses modalités d’acquisition (même la photo du vendeur !). Il peut aussi orienter l’acheteur vers un formulaire ou même un site d’achat.

Participer à un concours à l’aide d’un QR Code ?

Dans la logique du couponing, l’inscription à un concours est très rapide et facile, au moyen d’un QR Code. Lequel permet d’envoyer ou de donner un simple formulaire papier à remplir en ligne après avoir flashé le code. Il en résulte la même utilité qu’un formulaire papier, avec une meilleure synergie entre le physique et le web. Et surtout, la fin de certaines tâches et une diminution des coûts de saisie des participations et il permet ainsi de récupérer les données à moindre coût.

Le QR Code dynamique permet de modifier l’adresse de destination ou l’URL.

– Par exemples :

Un QR code placé sur l’étiquette d’une bouteille de vin :   « la bouteille qui parle » permettra de lire à table. À l’aide de son Smartphone : la fiche d’identité et les caractéristiques du vin servi. (Jusqu’au prénom de l’épouse du vigneron!)

La bouteille qui parle directement au consommateur
La bouteille qui parle

À priori le QR code n’était pas un moyen de promotion, pourtant à l’usage il a bien trouvé sa place pour véhiculer des offres :

CV d'écrivain de Guy Couturier
QrCode-Guy Couturier
  • pouvoir distribuer son CV (complet et même bien détaillé) sur une simple carte de visite.
  • dans les musées et les sites touristiques, pour présenter aux visiteurs tous les détails (historiques, caractéristiques, voire des anecdotes…). Qui défilent devant leurs yeux émerveillés ;
  • de passer un coup de fil ! Afin de créer plus de relationnel sur un support de marketing direct. Le QR code évite en effet d’afficher un numéro sur une page web, et permet d’une part de privilégier un contact téléphonique, déclenché par le client ;
  • d’ajouter facilement du couponing (actuellement c’est l’usage principal d’un QR code, à savoir à 54 %) ;
  • de lancer une vidéo, ou une bande annonce d’un film pour une affiche de cinéma. Mais aussi l’essai de la dernière nouveauté lors d’un lancement sur un magazine spécialisé sans trop « alourdir » l’annonce ;
  • d’envoyer en même temps un e-mail documenté ou un SMS (en BtoB) ;
  • de prendre un rendez-vous, avec l’explication géographique du lieu ;
  • de consulter en ligne la biographie d’un défunt (pompes funèbres) ;

– Dans la grande distribution :

Le QR code pourrait se mettre en place dans la grande distribution. Il offrirait alors plus d’informations et surtout plus de transparence pour les consommateurs. Il apporterait aussi, une meilleure sécurité concernant les restrictions d’utilisation, ou les dates de péremption. Voire signaler les produits devant être retirés de la vente. Cela dépend d’une certaine volonté des décideurs de grandes surfaces, qui le plus souvent demeure encore absente.

– Des Règlement via la QR Code:

Avec le QR code de paiement, « LYDIA », 25 millions de Smartphones en France peuvent payer et recevoir des paiements en un instant et en toute sécurité. L’application Lydia (très prisée des jeunes) permet même de payer ses courses, ou de faire instantanément un paiement, avec n’importe qui. Cela sans cash, sans carte bancaire (donc, sans commission à déduire pour le commerçant) on peut ainsi régler un achat, avec simplement son Smartphone. Cette application fonctionne depuis 2013, elle compte même aujourd’hui 230.000 utilisateurs et elle en attire 1.000 de plus par jour. Une carte de paiement « Lydia » existe et elle a été adoptée par les 35 000 vendeurs de Tupperware. Lydia peut remplacer un RIB pour permettre des virements en un clic et cela, en toutes sécurités.

Lorsque vous voulez être remboursé, le destinataire peut taper ses numéros de carte bancaire sur une page web sécurisée, ou encore plus facilement maintenant : faire une remboursement à l’aide d’un simple clic via un numéro de téléphone entre deux mobiles, comme pour un paiement sur Internet classique.

Dans les transports en commun

Un QR code allié à votre téléphone mobile peut vous indiquer par exemple : l’horaire à cet arrêt des 10 prochains passages du bus ou du tram. Soit aussi, avec le nombre de minutes d’attente, soit encore avec l’heure du prochain passage prévu et même, parfois la cause d’un arrêt inopiné.

  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages

One Response - Add Comment

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.