Internet des objets -Internet of Things (1/5)

LInternet des objets  (IdO ), « Internet of Things » (IoT) représente l’extension d’Internet à des choses et à des lieux du monde physique, à des objets connectés…à des corps humains augmentés. Ces objets possèdent des puces électroniques qui leur permettent de communiquer entre eux.

Internet-des-objets
Internet-des-objets

L’Internet des objets

La base de l’Internet des Objets, c’est la donnée (Data). Et surtout la capacité à capter une donnée brute, (de température, de vibration, d’humidité…) pour la transformer en informations intelligentes et exploitables. Ces milliards d’objets connectés vont créer un volume exponentiel de données qu’il faudra stocker, analyser, sécuriser et restituer pour des usages divers. Un enjeu de taille considérable.

L’Internet du futur

Considéré comme la troisième évolution de l’Internet, baptisé « Web 3.0 », IdO fait suite à l’ère du Web social, puis plus tard arrivera « l’Internet de l’humanité », quand le monde entier sera connecté (2030) via toutes sortes d’objets, mais aussi directement par la pensée ! Donnant ainsi naissance à un nouvel être humain – un surhomme – : ou « l’Homme augmenté » (tout du moins pour tous ceux qui seront connectés), risquant de plonger les autres dans une sorte de sous classe, voire des esclaves au service des premiers !

Les objets connectés via Internet permettent à vos objets préférés d’entrer directement en relation avec un service, une prestation afin de transmettre vos goûts, vos préférences, des informations vous concernant et vous faciliter votre vie quotidienne.

Pour illustrer, prenons un exemple dans le domaine de l’habitat intelligent, aussi connu sous le nom de Smart Home. Imaginez que votre réfrigérateur devienne « intelligent ». Un réfrigérateur capable de vous dire en temps réel le type de denrées qu’il y a à l’intérieur et capable de passer une commande pour vous quand vous avez besoin de vous réapprovisionner.

L’Internet des objets revêt un caractère universel pour désigner des objets connectés aux usages variés et multiples, dans le domaine de la e-santé, de la domotique ou du « quantified self »…

En dix ans de 2015 à 2025 : 150 milliards d’objets devraient se connecter entre eux, avec l’Internet et avec plusieurs milliards de personnes, L’Internet des Objets, représentera un marché en plein essor qui sera multiplié par 6 d’ici 2020.

L’IdO désigne des solutions techniques (RFID, TCP/IP, technologies mobiles) qui permettront d’identifier des objets, de capter, stocker, traiter, et transférer des données.

Les objets connectés

Les objets connectés, aussi appelés « intelligents », envahissent nos foyers, ils font partie intégrante de notre vie quotidienne, leur utilité est indissociable pour le côté pratique, ludique et technologique.

Ces objets peuvent automatiquement fournir des rapports de maintenance et s’auto -diagnostiquer. Les appareils connectés à l’Internet sont capables d’identifier leurs défaillances potentielles ou de détecter lorsqu’ils approchent de leur fin de vie. Ils peuvent alors envoyer un rapport directement vers votre système de CRM.

Historique de connectivité
Historique de connectivité

La Big data, les objets connectés, l’intelligence artificielle (l’IA) s’associent pour anticiper vos besoins et y répondent avant même que vous ne les exprimiez !

Exemple

Dans un hôtel de Philadelphie « le Lokel Hotel » il n’y a plus de réception, tout est automatisé, les clients reçoivent un code pour accéder directement à leur chambre…et à une tablette pleine d’applications dédiées (room service, suggestions de visite en ville, majordome virtuel, Alexa d’Amazon pour choisir, à haute voix : sa musique, commander un Uber, avoir une couverture supplémentaire et anticiper vos envies en fonction des informations laissées sur les réseaux sociaux.

Dans la banque du futur (KPMG) « l’assistant bancaire » (2030) détectera en fonction de vos dépenses d’alimentation, une éventuelle et future prise de poids, il pourra de lui même, vous inscrire à un cours de gym !!!

Prospective :

On parle même d’objets connectés qui fonctionneraient sans électricité, sans pile (échéance de 3 à 5 ans). Ils puiseraient leur énergie par contact direct sur la peau. Dans 20 à 30 ans, on peut imaginer une puce électronique, implantée sous la peau, qui remplacerait votre Smartphone, et ce, 10 000 fois plus puissante. Pour appeler votre interlocuteur, il suffira de penser à lui.

Après les objets connectés suivront (2020 – 2025) des « corps humains connectés », via des capteurs intracorporels (du « waerable computing »), ou connectés directement par la pensée afin de :

  • augmenter les capacités humaines (transhumanisme) ;
  • assurer un suivi (physique, de santé, médecine prédictive…) via des interfaces cerveau-machine ;
  • apporter de nouveaux loisirs ;
  • offrir de nouveaux services (puces NFC implantées sous la peau déjà en fonction en Suède), une nouvelle vie gouvernée par la donnée ;
  • réaliser une surveillance (de la vie privée ou des délinquants )
  • le fameux « connais-toi toi même » de Socrate ou le mouvement appelé « Quantified Self ».
  • L’internet du futur : appelée « l’Internet de l’humanité » quand tout le monde sera connecté. Google y travaille déjà via son université privée en Californie : « l’université de la singularité ».

Une antenne de cet établissement va ouvrir prochainement en France, à Paris, d’ici la fin du second semestre 2019.

La singularité technologique

« Le concept de « singularité technologique » a été lancé par une fameuse communication de Vernor Vinge, mathématicien et auteur de science-fiction, lors d’un colloque organisé par la Nasa en 1993, “The Coming Singularity : How to Survive in the Post-Human Era?” (“La Singularité qui vient. Comment survivre à l’ère posthumaine?”).

En faisant une analogie avec la théorie de la relativité générale, qui désigne les trous noirs comme des “singularités gravitationnelles”, c’est-à-dire des objets d’une densité infinie au voisinage desquels les lois de la physique traditionnelles sont abolies, Vinge considère qu’un événement majeur va bientôt avoir lieu, la « singularité technologique », et qu’à partir de là toutes les lois de l’Histoire humaine vont être modifiées. En quoi consiste cet événement, « d’une importance comparable à l’apparition de la vie humaine »? Les humains vont, de façon imminente – c’est-à-dire avant 2030, à en croire Vinge – « créer au moyen de la technologie une entité plus puissante que l’intelligence humaine ». 

Les objets connectés dans le commerce

Les Français expriment une forte adhésion pour les objets connectés. (Selon l’institut Opinion Way) :

45 % d’entre eux estiment qu’ils constituent « une révolution, au même titre qu’Internet il y a quelques années » (+10 % en un an) ;

58 % du panel interrogé disent : « bien ou très bien connaître les objets connectés » (14 points de plus qu’en 2016) ;

52 % du panel disent posséder un objet connecté (+10 % un an plus tôt).

  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    26
    Partages

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.