Son majordome perso en poche : applications mobiles

Les applications mobiles sont des logiciels applicatifs développés pour les appareils électroniques mobiles, tel qu’un assistant personnel, un téléphone portable, un Smartphone, un baladeur numérique, une tablette tactile, ou encore certains ordinateurs fonctionnant avec le système d’exploitation Windows Phone ou Chrome OS.

Les applications sur Internet

les applis sur Internet
Applications mobiles

L’essor actuel de ces « applis mobiles », téléchargeables (gratuites ou payantes) voit l’émergence de nouveaux secteurs (m-marketing, le big data…), de nouveaux business model (achat intégré, publicité sur mobile) et de nouveaux métiers (développeurs applications).

Le futur des applications Internet

L’Internet du futur (dans environ 5 ans) sera « l’Internet de l’humanité » ou tout le monde sera connecté, d’abord par de multiples objets connectés que l’on portera sur soi, voire introduits dans le corps, puis ensuite directement par la pensée.

L’Université de la singulatité en Californie (privée et crée par Google) réunit autour du  think tank de Peter Diamandis et Ray Kurzweil : toute une génération de talentueux jeunes scientifiques pour développer ces nouveaux marchés.

Par exemple lorsque nous croiserons une personne dans la rue, par un simple clignement de paupières, apparaîtra sur des lunettes connectées, le profil (LinkedIn) de cet individu.

Des applications, à quoi ça sert ?

Aujourd’hui, beaucoup de monde utilise déjà des applications, sur un ordinateur ou sur un Smartphone. Plus d’un Français sur trois se connecte chaque jour sur Facebook et  Google enregistre 40 millions de visiteurs uniques chaque mois. Les applications en ligne concernent tous les secteurs d’activité et offrent de nouveaux services dans tous les domaines.

Deezer et Spotify ont commencé par proposer leurs services gratuitement sur la base d’un modèle publicitaire à partir de 2007, 2008.

Airbnb, c’est aujourd’hui deux millions de logements accessibles dans 191 pays.

Via des objets connectés vous pouvez commander à distance la gestion de votre domicile (chauffage, sécurité…). Chaque possesseur d’un mobile possède au moins une dizaine d’applications sur son téléphone et cela ne fait que de commencer.

Nous sommes face à une véritable déferlante de logiciels en ligne !

Comment créer son application :

Il est aujourd’hui très simple (et peu onéreux) de créer sa propre application, des prestataires nombreux existent pour vous y aider. Elles se prêtent à merveille à un usage nomade et se posent en sérieux concurrent à la clé USB remplie de softs, type Framakey. 

Ainsi sont nés des applications pour tout et en particulier pour vous aider à prendre en main et éclairer vos achats alimentaires selon vos exigences, sans tenir compte des étiquettes des fabricants souvent illisibles, parfois trompeuses, mais de toutes façons orientées pour le « bien » de la marque.

– Des nouveautés dans les applications : les commandes vocales

  • une première en Belgique. Google Assistant va faire l’objet de tests réalisés par les clients de Colruyt. Objectif : expérimenter les fonctionnalités de commande vocale via l’élaboration d’une liste de courses et la génération de suggestions de produits. ;
  • en France, plusieurs enseignes alimentaires ont déjà tissé des partenariats avec Google (Monoprix, Carrefour, E. Leclerc, Rue du commerce) ont lancé la possibilité de faire ses courses sur une  commande vocale ;

– Des applications de sécurité alimentaire :

Aujourd’hui, consommer est-il devenu dangereux ? 

Les scandales à répétition creusent une défiance qui n’épargne aucune famille de produits. La liste des éléments suspicieux se cesse de s’allonger si bien que bien consommer se complique.

Aux questions de santé publique s’ajoutent des considérations éthiques, à l’image du bien-être animal. En plus du combat sur le bon et de l’utile, s’ajoute celui du sain et de l’éthique.

Face à ces peurs, le bien consommer est contraint de se réinventer. De nouveaux repères nutritionnels apparaissent. Les réponses sont techniques, commerciales et marketing.

– De nouvelles applications en matière de santé :

La Poste revient de Las Vegas (2019)avec des solutions concrètes et des partenariats stratégiques :

  • Elsan (accompagner le patient dans tout son parcours d’hospitalisation) ;
  •  Cerba : (permettre au particulier de collecter et stocker l’ensemble de ses analyses médicales) ;
  • Healthcare et l’IHU de Strasbourg (permettre à un patient de bénéficier d’un suivi médical lorsqu’il est de retour à son domicile et de pouvoir interagir à distance avec les professionnels de santé).

Des applications pour « mieux manger » :

Le digital propose ainsi aux consommateurs des outils pour plus de transparence et de responsabilité, à l’instar des applications qui informent sur la composition d’un produit. De par ces nombreux incidents de consommation (plus au moins volontaires, disons acceptés par les marques) ils ont ébranlés cette confiance totale et  les consommateurs  se sont mis à douter sérieusement, en cherchant à se prémunir de ces risques de consommation devenus pour eux intolérables, d’où l’apparition d’applications pour « mieux consommer » qui permettent de choisir et de consommer en toutes connaissances de cause :

Quelques applications « alimentaires » :

  • « YUKA », une évaluation indépendante basée sur 3 critères :
    • Qualité nutritionnelle ;
    • Additifs ;
    • Dimension biologique :
  • L’appli « Y’A Quoi Dedans » (magasins système U). Scannez et vous trouvez les ingrédients de milliers de produits alimentaires, quelle que soit leur marque.
  • Youmiam (gratuite, Androïd et iPhone). Indiquez le nombre de personnes que vous êtes à table, les produits que vous n’aimez pas, vos allergies alimentaires… et l’appli vous propose des recettes adaptées à votre profil.
  • Fat Secret (gratuite, Androïd et iPhone) : vous pourrez désormais calculer aisément le nombre de calories assimilées dans la journée et connaître les apports en glucides (sucres), lipides (graisses) que vous apporte chaque produit. Précisez vos activités physiques pour connaître le nombre de calories brûlées chaque jour.

Des applications diverses et variées… pour tout :

Le champ d’actions des applications mobiles est vaste et ne cesse de se développer dans tous les domaines (social, administratif, bien être, éducation, tourisme, automobile… et naturellement commercial). Elles permettront à l’Homme de rentrer dans une nouvelle aire – celle de l’Homme connecté = l’Homme augmenté –  en attendant de verser dans un transhumanisme qui nous posera dans le futur, bien des questions.

Conclusion :

A terme, quand des expérimentations des FAI comme la fibre optique seront devenus l’équipement courant pour tous, (« l’Internet de l’humanité »). Ces applications pourront envahir notre environnement numérique. France Télécom et Free testent aujourd’hui des connexions à 100 Mbits/s, une vitesse 5 fois supérieure à l’ADSL 2+, qui garantiraient des transferts quasi instantanés !

  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    16
    Partages

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.