La correctrice Florence Augustine met les mots en vitrine

Pour mettre les mots en vitrine, ils doivent être impeccables. Alors, quand la langue française vous en fait voir de toutes les couleurs, vous pourriez faire appel à Florence Augustine. Elle lit et corrige tous vos écrits. Elle vient justement de lire et corriger nos 2 ouvrages qui viennent de paraître : “The Commerce, une histoire de l’humanité” et “Marketing et Commerce, évolutions et prospective” : plus de mille pages à scruter. Un sacré travail.

The Commerce, une histoire de l'humanité / Marketing et Commerce, évolutions et prospective
The Commerce, une histoire de l’humanité / Marketing et Commerce, évolutions et prospective

C’est aussi une rédactrice de qualité qui aime donner des astuces pour bien écrire, mais aussi montrer l’importance sociale de savoir écrire. Voici 2 de ses articles de blog que je vous conseille. Le premier a été lu plus par plus de six mille lecteurs et le second par quatre mille internautes :

Vœux : est-ce « has been » de présenter ses vœux sur carte papier ?

La langue française : Facteur d’intégration mais aussi d’exclusion

interview vitrine Florence Augustine
L’interview vitrine de Florence Augustine

L’interview vitrine de Florence Augustine

1- Si tu étais une vitrine de ton enfance, tu serais la vitrine

De la quincaillerie située près du château de Langeais. Au lieu d’aller dans les grands magasins comme Leroy Merlin aujourd’hui, ce qui n’existait pas à l’époque, c’était le commerce de proximité dans lequel on trouvait beaucoup de choses, pour agencer, décorer, réparer.

2- Si tu devais choisir un objet dans cette vitrine pour toi ou pour offrir…

Une balance avec des poids.

3- Si tu étais le commerçant d’une boutique de ton enfance, tu serais

Le cafetier à côté de l’école maternelle de mon village. On s’échappait pendant la récréation, traversait la route (ce qui n’était pas autorisé), pour aller acheter des bonbons sous forme de colliers et de bracelets élastiques, de petites bouteilles de coca et des bonbons bleu et blanc comme les schtroumpfs. On achetait les bonbons avec nos centimes de francs à l’époque !

4– Si tu étais une vitrine d’aujourd’hui, tu serais la vitrine…

Celle du magasin de décoration intérieure “L’ange rêveur” près du château de Langeais.

5– Si tu devais choisir un objet dans cette vitrine pour toi ou pour offrir, ça serait…

Un doseur à spaghettis en bois. Je fais toujours, me dit-on, des spaghettis pour un bataillon !

6–  Si tu étais une vitrine en 2030, tu serais la vitrine…

Art et Touraine gourmande (vente notamment de produits locaux)

7–  Si tu étais un objet dans cette vitrine qui n’existe pas encore aujourd’hui, tu serais…

Un attrape-rêves. Il n’y en a pas dans ce magasin de décoration.

8-  Si tu étais un objet qu’on ne trouverait jamais dans l’une de ces vitrines, tu serais…

 Tous les objets connectés !

L'interview vitrine de Florence Augustine
La désertification , grande causa nationale ?

9–  Si tu étais les mots sur une pancarte ou un sticker dans cette vitrine (pour indiquer une promotion, une reconnaissance ou faire passer un message), tu serais

Dire s’il vous plaît et merci !

10Dans quelle ville et dans quelle rue (ou place ou avenue) se situent ces vitrines d’hier, d’aujourd’hui ou de demain ?

Rue Anne de Bretagne à Langeais (37130)

11– Si tu étais un service que tu aurais instauré dans ce commerce et mis en valeur dans cette vitrine, tu serais…

Le service communication

12– Si tu étais le titre d’un livre, d’un film, d’une chanson ou d’une œuvre d’art à donner à cette vitrine, tu serais

Merci pour ce moment

13 Si tu étais le meilleur moment de la journée ou de l’année pour admirer ta vitrine, tu serais

Noël. La vitrine en met tout simplement plein les yeux. Le sapin à l’intérieur du magasin de décoration était superbe.

14– Si tu devais offrir un objet de la vitrine de cette boutique à une personne connue, inconnue ou imaginaire, tu l’offrirais à…

A ma cousine. Il y a une collection de petits anges en porcelaine qu’elle affectionne.

15– Si comme Guy tu étais le héros qui avait sauvé la ville d’une catastrophe, tu serais le héros qui a sauvé la ville de…

La désertification. Jadis, dans ma commune, il y a eu une épicerie, qui n’a pas tenu faute de fréquentation. Aujourd’hui, Il n’y a même pas de station essence, pas de boulangerie, ni de dépôt de pain. 

16– Si tu étais un ami qui t’aiderait à mettre en scène les objets de cette vitrine (et que nous inviterons à répondre à cette interview), tu serais…

Denis. Pour la mise en scène, je lui fais confiance !

Question subsidiaire : si le Prix Nobel de la paix devait être attribué à une profession, quelle serait cette profession parmi ces 3 propositions :

  • ❒ ceux qui exercent ton métier
  • les commerçants
  • ✔ une profession comme les chirurgiens ou les pompiers.

J’attribuerais le prix Nobel de la paix aux pompiers. Un membre de famille l’est. Ils interviennent dans certaines banlieues dans des conditions particulières.

Merci Florence. Qui sera le prochain “client” à répondre aux questions de l’interview vitrine ? Pourquoi pas vous ? Il suffit de nous joindre en cliquant ici.

Qu’est-ce que l’interview vitrine ? Voici son origine

storytelling de l'interview vitrine
storytelling de l’interview vitrine
  • 10
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    19
    Partages

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.