Les commerçants sont pour nos villes comme les chirurgiens pour nos vies humaines !

La ville de Carvin dans les Hauts-de-France se prépare à expérimenter un nouveau modèle de société. Un projet passionnant qui rejoint l’esprit de ce blog. Explications.

Le commerce, en particulier le commerce de proximité, est au « cœur des transitions de la cohésion sociale ».

Ce commerce de proximité qui a subi de nombreux coups donnés par un autre type de commerce, celui des centres commerciaux et des grandes surfaces avec ses parkings géants et gratuits disséminés en périphérie des villes ou dans les zones industrielles. Des coups parfois mortels pour de nombreux petits commerces. L’avis de décès du commerce de proximité avait déjà été diffusé.

le centre des villes
L’avis de décès du commerce de proximité a déjà été diffusé

Mais l’histoire du petit commerce de ces 50 dernières années est la preuve que l’on peut mourir deux fois ! Un nouveau méchant est entré en scène. Son nom ? L’e-commerce.

La vie de tout consommateur est désormais immanquablement scellée. Elle répond à ces deux commandements :

– « Dans les centres commerciaux, tu te nourriras et tu achèteras ! »

– « Sur le web, tu trouveras tes objets du désir à meilleur prix et tu achèteras »

Le décor est dressé, on le voit chaque jour en traversant les rues de nos villes avec de nombreuses devantures fermées. Pour la suite, je donne la parole à « l’incubateur de commerces de la ville de Carvin dans les Hauts-de-France ». L’incubateur ? C’est une sorte de laboratoire dans lequel on expérimente de nouvelles solutions. Il s’agit du :

« premier lieu en France entièrement dédié au développement des nouvelles formes de commerce alliant proximité et technologies digitales porté par un collectif d’acteurs soutenu par la mairie de Carvin »

Car ce commerce déjà mort deux fois n’a pas abdiqué.

Le coeur des villes
Le centre des villes est comme le coeur des hommes

« Ces petits commerces sont là, bien là. Menacés, ils répondent aussi à d’autres impératifs – aussi importants soient-ils – que le fait de maintenir des emplois ou d’assurer des services. Ils sont la réponse à un besoin toujours grandissant de cohésion sociale et territoriale, à un besoin de contacts et de relations humaines, à un désir d’ancrage territorial, à une contribution aux exclusions et au besoin de solidarité. Il est urgent et nécessaire de travailler à la recherche de nouveaux modes de consommation, de travail et de commerce, de nouveaux lieux collectifs, de nouveaux partenariats entreprises – territoires – citoyens, mais aussi dans la recherche de meilleures conditions et valeurs de ‘l’efficacité collective’ dans les champs de l’action publique ou privée. Et cela concerne tous les niveaux de territoires physiques et numériques, et tous les niveaux de responsabilité politique. Cela impose une approche nouvelle plus expérimentale, que seule permet l’incubation. C’est tout le projet de la ville de Carvin, et de son futur incubateur ‘le-garage.tech’.

Ce territoire, centre-ville au cœur du bassin minier a compris pleinement l’enjeu du commerce local. La création d’une structure dédiée à l’innovation, propre à expérimenter et accompagner les commerçants et les artisans existants dans leurs développements ainsi que les nouveaux entrants. C’est surtout un projet pour un événement national, pour un enjeu prioritaire des cœurs de villes. »

C’est bien celui-ci le mot clef : le centre des villes est comme le coeur des hommes. Tant qu’il bat encore, il n’est pas mort. Et si on peut le ranimer, alors il redonnera la dimension humaine indispensable à tout projet ici-bas.

Les commerçants sont pour nos villes comme les chirurgiens pour nos vies humaines. Ils peuvent nous sauver et nous redonner la force et le souffle de vivre mieux chaque jour et plus longtemps.

le coeur des villes
Le centre des villes est comme le coeur des hommes

Je ne sais pas si ce projet à Carvin à cette ambition. J’aimerais bien le demander à l’un de ses concepteurs, peut-être Gilles Berhault qui m’a transmis cette information.

Mais il est évident que leur projet rejoint l’esprit de notre Think Tank « commerçants du monde » et que nous défendons dans le livre « The Commerce, une histoire de l’humanité ». Cette idée folle et qui peut faire sourire que les commerçants méritent le prix Nobel de la paix !

Le-garage.tech donne rendez-vous le 15 octobre 2018 à Carvin, pour un forum ambitieux et contributif avec la participation de personnalités politiques et d’experts reconnus. Pour en savoir plus, cliquez ici.

  • 8
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages

Reply