Moi, quand j’achète, je voudrais…

Enchantement

Enchantement du client

Conversation entendue dans un bar d’une galerie marchande.

Moi quand j’achète :

-Quand j’effectue un achat, je souhaiterais ne courir aucun risque.

-Pourquoi, tu as peur de te tromper dans tes choix ?

-Non pour ça, je prends mes précautions avant : pour les achats importants, je consulte des comparateurs de prix pour savoir « qui est le moins cher », je regarde sur Internet les caractéristiques de l’article pour être sûr qu’il corresponde bien à mes besoins et je lis les avis d’autres consommateurs sur le vendeur. Non je parle des risques de consommer en particulier dans l’alimentaire, des produits qui pourraient faire courir des risques de santé ou tout simplement de consommation à mes enfants.

-En fait, tu achètes bio ?

-Non pas seulement, mais je fais attention aux additifs, aux composants comme l’huile de palme, aux sucres cachés, aux produits proches de la date péremption… Pour le bio, ce qui me gène, c’est de ne pas toujours savoir la provenance de ces produits. Bref quand on suit ce qu’il se passe dans la distribution de certains produits on devient méfiante.

les caisses d'Amazon Go

L’absence de caisse chez Amazon Go

Moi j’achète pour me faire plaisir

-Je ne suis pourtant pas une acheteuse compulsive, « je consomme donc je suis », ni une adepte de la consothérapie, non, je demande simplement lorsque j’achète quelque chose qui sorte de l’ordinaire, que ce soit une expérience agréable, que le vendeur me manifeste de l’attention, qu’il ne me bouscule pas pour se débarrasser plus vite de moi, que le lieu de vente soit un endroit charmant et tranquille et surtout que mes courses ne soient pas la corvée de tout le samedi après-midi, en ayant roulé une heure pour trouver une place de stationnement. J’ai aussi horreur d’être bousculée par un chariot fou, ou de faire la queue à la caisse en sachant que je prends toujours la « mauvaise file » pour tomber sur une caissière qui affiche tous ses problèmes personnels sur son visage.

-Je voudrais moi aussi retrouver le temps heureux de jadis, quand on pouvait déambuler tranquillement dans la galerie, maintenant tu es suivie du regard suspicieux de l’agent de sécurité, tu ne peux pas t’y promener avec ton chien, tu ne peux même pas déambuler dans les rayons en mangeant une glace, tu es auscultée sans cesse par des caméras de surveillance qui te soupçonnent d’être une voleuse potentielle… ou par des jeunes cons qui trouvent que ta jupe est trop courte.

-Oui bien sûr, que ce serait agréable, mais tu ne peux pas acheter que dans des boutiques de luxe avec des vendeuses bien éduquées qui t’offrent un café. Tu n’as pas le budget pour cela, ma grande.

-Bien sûr le prix c’est important aussi, mais comme disait ma grand-mère : « Je ne suis pas assez riche pour acheter du bon marché ». Je suis même prête à dépenser un peu plus, si cela me permet d’y passer un bon moment. Et puis, je n’achète que pour Georges et moi, je ne remplis pas le Caddie à ras comme ma mère pour tous mes frères et mes sœurs. Et je souhaiterais également y consacrer moins de temps, et ne pas avoir à courir aussi pour cela dans un hall immense à chercher le bon rayon.

-Moi quand je fais mes courses, je voudrais pouvoir goûter des nouveautés, voire trouver dans le magasin un endroit de restauration rapide pour le faire, trouver un conseiller disponible pour m’accompagner ou mieux encore une étiquette produit avec un QR code qui pourrait me fournir toutes les informations que je jugerais nécessaires (origine, composition, mode d’emploi, notice de montage…), ou pour me rassurer que c’est bien le produit que je cherche. Et surtout ne plus avoir à porter mes achats, sous la pluie, jusqu’au coffre de ma voiture.

Quand j’achète 

Informations sous QR Code

-Moi, que les magasins ouvrent jusqu’à 22 heures cela m’importe peu, à cette heure je m’occupe des enfants à la maison, mais je suis plutôt du matin. Les magasins ne pourraient-ils pas ouvrir plus tôt (avec des caisses automatiques, si cela leur pose des problèmes de personnel) ?

-Pour moi, dans les grandes surfaces il y a trop de choix pour un même article, c’est au distributeur de sélectionner des produits de qualité garantie et de leur accorder un label « sélectionné et distribué par X » que l’on pourrait suivre en toute confiance, plutôt que de m’obliger à déchiffrer des étiquettes… que je ne comprends pas toujours. Ainsi ma mère qui a des difficultés à se déplacer et à lire les étiquettes, ne va plus dans la grande distribution (trop de bruit, trop de bousculades, des rayons trop hauts donc souvent inaccessibles pour elle, pas assez d’assistance à la personne…).

Bref, ces deux femmes souhaiteraient être enchantées de leurs parcours d’achats et vivre une expérience mémorable qu’elles pourraient raconter le soir en rentrant à la maison ou aux copines du bureau.

Ne vous désespérez pas, tout cela va venir très vite (d’ici 5 ans), mais peut-être pas avec les mêmes acteurs du commerce qu’aujourd’hui. Mais qui s’en plaindra ?

Et vous, qu’est-ce qui pourrait vous faire plaisir, vous charmer quand vous faites vos courses ?

Extrait du livre (en cours de publication) The commerce, une histoire de l’humanité de Guy Couturier et Denis Gentile et publié par Commerçants du monde.

  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    16
    Partages

2 Comments - Add Comment

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.