La plus ancienne pharmacie du monde nous enchante par sa modernité

J’entends actuellement beaucoup de commentaires sur le business « déclinant » des pharmacies en France :

« Une pharmacie ce n’est plus un commerce rentable », « Nombre de pharmacies sont en faillite, ou ne trouvent plus repreneur », « La grande distribution voudrait intégrer la vente de certains médicaments »…

Santa Maria NovellaMais retranchés derrière des statuts d’un ordre qui date de l’époque de Vichy (exclusivité, numerus clausus, entraves réglementaires démesurées à la vente sur Internet, publicités et promotions étroitement réglementées…), que font-ils pour s’adapter au « monde moderne » et à notre nouvelle manière de consommer ? Certains, sous de vives critiques de leurs pairs, essayent pourtant d’évoluer (magasin en libre-service, prix affichés, ventes en ligne…), mais au prix d’un parcours du combattant digne de l’émission Koh Lanta ! Nombre d’entre eux ne sont plus que des distributeurs de laboratoires pharmaceutiques.

Santa Maria Novella width=

Ils ne prennent plus le temps de faire du conseil, de réaliser leurs anciennes « préparations magistrales » de nouveau très tendance actuellement et même vendent des produits « retirés de la vente » (laits Lactalis). Ils vous dispensent des premiers soins, assis sur un tabouret au milieu du magasin (du vécu !). Certains, par idéologie personnelle, refusent même de vendre dans leur officine des produits contraceptifs.

Au mieux, le client se retrouve dans un espace exigu, derrière un comptoir, sans aucune intimité, à attendre son tour, ordonnance à la main. Mais comme ce client ne paye pas, il n’exige pas en retour beaucoup de relations particulières.

Santa Maria Novella à Florence : une “pharmacie de bien-être corporel musée” pour vous enchanter

Santa Maria Novella width=La semaine dernière à Florence, j’ai visité la plus ancienne pharmacie au monde occidental (actuellement devenue plutôt une parfumerie de luxe) : la pharmacie Santa Maria Novella possède des filiales à Venise, Lyon, Montpellier, Aix-en-Provence, Rome, Paris.

Depuis 1221, de leur propre potager, des moines dominicains préparaient des baumes, médicaments et pommades.  En 1612, la pharmacie ouvrit ses portes au public. En 1866, le Gouvernement italien confisqua les biens de l’Eglise, en accordant la direction de l’officine au neveu du dernier moine.

Quand on pénètre dans l’officine : Wow ! Quel plaisir pour les yeux. D’abord elle constitue un véritable « monument historique » parmi les plus visités et les plus photographiés de Florence.

On y trouve que des produits artisanaux conçus et fabriqués avec soin, protégés par un label DOP (origine contrôlée) dont la célèbre « Eau de la reine » à base de bergamote que Catherine de Médicis emporta en France. Elle en mettait même dans sa soupe pour se parfumer de l’intérieur. Déjà en 1381 les dominicains de Santa Maria Novella vendaient cette eau de rose comme antiseptique en période d’épidémie, notamment de peste !

Au XVIIIe siècle, les moines organisèrent un véritable commerce, ils exportaient leurs produits en Inde et en Chine.

La plus ancienne et la plus moderne

A commencer par le le site Internet de la pharmacie qui constitue une véritable leçon d’histoire ou un site touristique remarquable (expédition dans le monde entier).

Les vendeuses parlent plusieurs langues (clientèle asiatique nombreuse oblige).

Quand vous pénétrez dans l’officine, d’abord vous êtes imprégné d’un parfum très agréable, puis on vous donne une carte magnétique pour enregistrer tous vos achats au fur et à mesure de votre passage dans les rayons, à la sortie vous payez (quoi de plus normal), mais on vous remet tout de suite tous vos achats emballés et pour certains en “emballage cadeau” individuel, si vous l’avez demandé.

 

À l’entrée à gauche, se trouve un grand écran tactile, relié au site du magasin sur lequel vous pouvez vous informer, choisir et faire vos achats, sans passer par un rayon, payer avec votre carte de crédit, prendre vos courses “emballées” sans attendre, et prendre toutes les photos que vous souhaitez avant de sortir (enchanté par une telle expérience).

Bien sûr, vous me direz que cette pharmacie se situe dans un lieu historique, qu’elle a eu des clients célèbres, Ferdinand II de Médicis, Dante Alighieri, Catherine de Médicis, Giacomo Leopardi, le poète Byron ou encore Pouchkine ,Monica BellucciPenélope Cruz ou encore Eva Green…qu’on y a tourné : Casino Royale et Da Vinci Code. Cela aide à la notoriété de l’établissement, mais cela peut servir d’exemple : même dans un lieu classé historique on peut moderniser, digitaliser son commerce, et se lancer dans la vente en ligne* de produits renommés de qualité.

C’est un exemple à suivre remarquable, en connaissez-vous d’autres ?

Source photos : Pharmacies du Monde sur Pinterest

  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    26
    Partages

One Response - Add Comment

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.