Le QR code : un outil de CRM

Texte extrait du livre :

Marketing & Commerce, Évolution et Prospective

« Le commerce d’aujourd’hui et de demain » – (2018 – 575 pages – 30 €)

Pour acheter : http://mktg.the-commerce.com

 

Le QR code : qu’est-ce ?

Le QR code ou « Quick Response » est un type de code-barres (« flashcode ») en deux dimensions, dont le contenu du code peut être décodé rapidement après avoir été lu par un lecteur de code-barres, un téléphone mobile, un smartphone, ou encore une webcam.

Le QR code : à quoi sert-il ?

QR code

Le QR code, une étiquette intelligente

Il peut stocker jusqu’à 7 089 caractères numériques, soit bien au-delà des 10 à 13 caractères d’un code-barres « ordinaire ».

Les informations diffusées sont consultables à tout moment sur votre mobile, où que vous soyez !

Par exemple si la grande distribution remplaçait l’usage de code-barres par des QR codes, elle pourrait vous indiquer :

  • à la caisse « un article ne pouvant être vendu » : périmé, ou retiré à la vente… (Lactalis) ou contenant une substance interdite (voir le cas du E202 dans les salades de fruits frais);
  • l’origine d’une viande (le nom, l’adresse de l’éleveur… et même la photo de l’animal) ;
  • la composition ou la présence de substances pouvant poser des problèmes de tolérance (le gluten) ;
  • des modes d’emploi, des restrictions d’usage, des recettes…

Pour cela, il suffit de charger une application gratuite de lecture dans son mobile, de viser le code imprimé et de lire de nombreuses informations sur son mobile.
Un QR code peut s’imprimer sur tous supports : papier, vitrine, objets, produits et même sur une partie du corps ou à l’entrée d’un musée…

Le QR code : que peut-il contenir ?

Le QR code peut incorporer des images, des logos ou dessins, sans perdre les informations utiles à la lecture de l’offre. Il suffit de le transformer avec un logiciel de retouche d’images.

Il peut contenir des adresses web, du texte, des numéros de téléphone sur une vCard perso, des SMS et orienter le consommateur sur un site commercial. Il offre aussi la possibilité d’obtenir des statistiques (nombre de scans, lieu, type de smartphone utilisé…) pour augmenter l’efficacité d’une campagne.

Le QR code représente bien un outil d’Inbound Marketing, puisqu’il consiste à pousser un message, une offre au-devant du chaland. Celui-ci prend connaissance de la proposition et bien informé il prend sa décision d’acheter ou de passer outre. Il constitue aussi un outil d’e-commerce, il détaille l’offre, ses modalités d’acquisition (la photo du vendeur !), il peut orienter l’acheteur vers un formulaire ou un site d’achat.

Le QR code dynamique permet de modifier l’adresse de destination ou l’URL.

Par exemple, un QR code placé sur l’étiquette d’une bouteille de vin (« la bouteille qui parle ») permettra de lire à table la fiche d’identité du vin servi.

La bouteille qui parle

“La bouteille qui parle” grâce au QR code

Le consommateur, au restaurant par exemple, avec son mobile offre ainsi la possibilité de trouver rapidement :

  • une information sur le vin dégusté : description, cépage, arômes, vinification… ;
  • l’historique et les caractéristiques du domaine : l’identité du vigneron, sa philosophie, son savoir-faire, ses méthodes de travail, la géolocalisation, l’accès et les horaires d’ouverture, les photos du vignoble… ;
  • l’ensemble de la gamme du domaine (tarifs, modalités de vente…) ;
  • une différenciation des concurrents en diffusant de la connaissance œnologique (« on aime mieux ce que l’on connaît bien ») ;
  • une mise en « relation client » : démultiplication des ventes, création d’une relation privilégiée avec vos consommateurs, fidélisation … ;

La personnalisation « soignée » du QR code permet de véhiculer une excellente image de marque de la cave (bio…).

Avec le QR code de paiement « Lydia », 25 millions de smartphones en France peuvent payer et recevoir des paiements en un instant et en toute sécurité. L’application Lydia permet de payer ses courses, mais aussi n’importe qui, sans cash, sans carte bancaire (donc sans commission à déduire pour le commerçant) avec simplement son smartphone. Cette application fonctionne depuis 2013, elle compte aujourd’hui 230 000 utilisateurs et elle en attire 1 000 de plus par jour. Une carte de paiement « Lydia » existe et elle a été adoptée par les 35 000 vendeurs de Tupperware. Lydia peut remplacer un RIB pour permettre des virements en un clic et en toute sécurité.

Lorsque vous voulez être remboursé, le destinataire peut taper ses numéros de carte bancaire sur une page web sécurisée. Comme pour un paiement classique sur Internet.

Dans les transports en commun, un QR code allié à votre téléphone mobile peut vous indiquer l’horaire à cet arrêt, les 10 prochains passages de bus ou de tram, soit avec le nombre de minutes d’attente, soit avec l’heure du prochain passage prévu, mais aussi la cause d’un arrêt inopiné.

Le QR code permet aussi :

Des QR codes à la place des code-barres ?

Des QR codes à la place des code-barres ? Les commerçants vont-ils enfin oser franchir le pas ?

  • de passer un coup de fil ! Afin de créer plus de relationnel sur un support de marketing direct. Le QR code évite en effet d’afficher un numéro sur une page web et permet d’une part de privilégier un contact téléphonique, déclenché par le client ;
  • de donner plus d’informations, par exemple : dans un musée, à l’entrée d’un monument, pour compléter des informations sur une œuvre ;
  • d’ajouter facilement du couponing (actuellement c’est l’usage principal d’un QR code – 54 %) ;
  • de lancer une vidéo, une bande-annonce d’un film pour une affiche de cinéma, l’essai de la dernière nouveauté lors d’un lancement sur un magazine spécialisé sans trop « alourdir » l’annonce ;
  • de partager un article sur Facebook simplement en cliquant sur un like ;
  • d’envoyer un e-mail documenté ou un SMS (en BtoB) ;
  • de prendre un rendez-vous, avec explication géographique du lieu ;
  • de consulter en ligne la biographie d’un défunt (pompes funèbres) ;
  • de distribuer son CV complet sur une simple carte de visite;
  • Additionnez un QR code et un chatbot et vous obtiendrez… un vendeur virtuel caché derrière chacun de vos produits !
microQR code

micro QR code

Le micro-QR code (ou mini-QR code)

Il ne faut pas imprimer son QR code en trop petite taille. Pour être certain que votre code soit lisible, assurez-vous qu’il ne soit pas plus petit que 3 cm par 3 cm. Il existe un type de micro-QR code (votre CV complet sur une carte de visite par exemple).

Le QR Code est l’exemple même d’une technologie au service de l’humain. Encore faut-il que nous l’utilisions !
Qu’est-ce qu’on attend ? Pourquoi le QR Code n’a-t-il pas encore remplacé le code-barres dans les supermarchés ? 

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

3 Comments - Add Comment

Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.